Saint-Jérôme : La Coopérative funéraire des Laurentides ouvre ses nouveaux locaux

La Coopérative funéraire des Laurentides a inauguré mercredi ses nouveaux locaux qui sont situés au 328 rue de Martigny Ouest à Saint-Jérôme.

Les membres du conseil d'administration de la Coopérative funéraire des Laurentides ont accueilli les visiteurs dans leurs nouveaux locaux.

Tout d'abord établie aux Sentiers commémoratifs de la Rivière à Prévost, la coopérative a ensuite déménagé dans deux appartements sur la rue de Martigny. Selon la présidente du conseil d'administration, Anouk Vidal, cette relocalisation permettra à l'entreprise de développer de nouveaux marchés et de nouvelles relations d'affaires.

«Notre nouvel emplacement au cœur de Saint-Jérôme nous permettra de mieux desservir le pôle de la MRC de la Rivière-du-Nord, a-t-elle souligné ajoutant qu'en 2015, 45 % des funérailles provenaient de cette MRC. La proximité au cimetière et aux principaux axes routiers a également été une grande importance lors du choix de notre emplacement».

Mme Vidal note que la MRC de la Rivière-du-Nord et la MRC des Pays-d'en-Haut accueillent la plus grande proportion de 65 ans et plus du territoire des Laurentides. «Le vieillissement de la population amène une augmentation de la clientèle. La coopérative se doit donc d'être présente pour toutes ces familles».

Selon elle, la région des Laurentides constitue un des derniers territoires prometteurs au Québec où le réseau des coopératives funéraires n'a pas encore pris pleinement sa place.

Beaucoup d'efforts

Pour le directeur général, André Bouchard, ce déménagement représente un nouveau départ pour la coopérative qui a été constituée en mai 2011. «Depuis que la coop a quitté les Sentiers à Prévost, je dois vous dire que beaucoup d'efforts ont été déployés afin de conserver bien vivante l'entreprise et poursuivre nos activités. Je suis très fier de notre parcours», a-t-il mentionné.

Ce dernier a affirmé que la Coopérative proposera une offre de service complète allant d'une simple crémation jusqu'à l'exposition des cendres ou d'un corps. «Tout le personnel s'engage à offrir une approche qui est personnalisée, attentionnée et chaleureuse, tout en étant à l'écoute des besoins et des réalités».

De gauche à droite : Félix Langlois, directeur des opérations, Anouk Vidal, présidente du conseil d'administration, et André Bouchard, directeur général.

Répondre à un besoin

Le maire suppléant, Gilles Robert s'est souvenu qu'en 2011 certaines personnes étaient sceptiques quant à la présence d'une telle coopérative. «Vous avez su démontrer que votre entreprise répond vraiment à un besoin. Vous avez votre place dans le domaine des services funéraires», a-t-il dit.

Dans les prochaines années, la coop est vouée à se développer. «Maintenant que la coopérative a le vent dans les voiles, elle peut regarder en avant et passer en mode développement. Notre implication dans le milieu sera importante, ce que nous avons déjà commencé avec quelques partenaires», a conclu M.Bouchard.

Notons que la coopérative compte huit employés et 1 500 membres.

Texte : Mathieu Ste-Marie
Photos : Élaine Nicol
Publié dans le Journal Le Nord (TC Média)

Classé dans : Nouvelles du réseau Publié par : Fédération des coopératives funéraires du Québec Date : 19 octobre 2016

Commentaires (1)

Je suis très heureuse que la coopérative funéraire soit établie à St-Jérôme. Je demeure à St-Bruno.
Mes arrangements funéraires sont faits à St-Hubert. Toute ma famille est à St-Jérôme. J'en suis très contente. Merci pour votre beau travail ! À bientôt pour plus tard.

Rita Beauséjour, 9 décembre 2016

Écrivez un commentaire