50 millions $ pour développer le réseau canadien des coopératives funéraires

Avec l’acquisition le 1er octobre dernier de l’entreprise Noel’s Funeral Homes Ltd à Carbonear, Harbour Grace et Western Bay (TN), le mouvement des coopératives funéraires concluait la 33e transaction de son histoire et mettait les pieds à Terre-Neuve pour la première fois. Cette acquisition permettra de développer une première coopérative funéraire dans cette province, la seule des 4 provinces maritimes n’ayant pas encore de coopératives funéraires sur son territoire.

La Fédération des coopératives funéraires du Québec vise à réaliser d’autres transactions dans cette province pour que le mouvement coopératif devienne, d’ici 5 ans, le leader de l’industrie funéraire de Terre-Neuve.

À l’instar de toutes les autres transactions, l’objectif est de permettre à la population de la région de conserver la propriété locale des services funéraires et de s’offrir des services correspondant à leurs besoins tout en abaissant le prix des funérailles.

Un plan de développement pancanadien

Après près d’une trentaine d’acquisitions réalisées au Québec qui lui ont permis de devenir le principal réseau d’entreprises funéraires au Québec, la Fédération des coopératives funéraires du Québec a décidé d’élargir son territoire d’intervention depuis 2018 avec trois transactions en Ontario (Nord de l’Ontario), une au Nouveau-Brunswick (région de Caraquet), ainsi que trois autres réalisées au Québec (Abitibi et Témiscamingue). Deux autres transactions seront également annoncées sous peu (au Québec et dans les Maritimes)

« Forts du succès de notre stratégie d’acquisition pour le Québec, nous avons décidé d’étendre notre réseau dans les autres provinces canadiennes. Pour y arriver, des investissements de 40 à 50 millions d’ici 5 ans sont prévus avec un objectif de 5 à 6 transactions par année ».

Alain Leclerc, directeur général
Fédération des coopératives funéraires du Québec.

Cette transaction rejoint la mission première du mouvement des coopératives funéraires qui demeure de répondre aux besoins réels des membres avec une offre de service de haute qualité à des prix justes, tout en respectant les orientations personnelles de chacun.

« L’arrivée d’une coopérative dans une région amène bien souvent les autres maisons funéraires à rendre leurs prix plus concurrentiels, ce qui profite aux consommateurs ».

Alain Leclerc, directeur général
Fédération des coopératives funéraires du Québec.

Le mouvement des coopératives funéraires s’est lancé en 1997 dans une longue liste de transactions dans presque toutes les régions du Québec, ce qui a permis d’accélérer le développement du réseau. Cette stratégie permet de participer pleinement à la relève d’entreprises privées par le modèle coopératif avec 33 projets et des investissements avoisinant les 40 millions $. L’objectif du Réseau des coopératives funéraires est de devenir le leader dans l’est du Canada, soit le Québec, l’Ontario et les provinces maritimes.

À propos de la Fédération des coopératives funéraires

Le mouvement des coopératives funéraires compte une vingtaine de coopératives funéraires possédant plus de 100 points de services répartis sur tout le territoire québécois. Elles regroupent plus de 225 000 membres et desservent plus de 15 000 familles par année, ce qui la place au premier rang à ce chapitre au Québec. Le réseau est également présent dans les autres provinces avec une dizaine de coopératives en Ontario, au Nouveau-Brunswick, à l’Île-du-Prince-Édouard. Il occupe ainsi le 3e rang au Canada derrière une entreprise américaine et une entreprise ontarienne.

Classé dans : Fédération des coopératives funéraires du Québec Publié par : Fédération des coopératives funéraires du Québec Date : 7 octobre 2021